top of page

Albert Guillaume, illustrateur de la Belle Époque


Il était l'un des illustrateurs, affichistes et caricaturistes les plus influents de la Belle Époque et de l’entre-deux-guerres. Ses dessins délicieusement satiriques, qui se moquaient avec tendresse et mordant de la bourgeoisie et des mondanités, parurent dans nombre de revues et journaux célèbres, du Figaro illustré au Gil Blas, en passant par L’Assiette au Beurre. « Les milieux qu’il mettait en scène, il les connaissait admirablement » observe ainsi Le Figaro en 1942. Sans doute fallait-il en faire partie pour les peindre avec tant d’acuité psychologique et de précision.


Albert Guillaume



Albert Guillaume (1873-1942) travailla également pour le théâtre et la publicité, illustra des couvertures de livres divers, des ouvrages militaires mais aussi ses propres albums (une vingtaine) ; sous son trait de crayon habile se déploie toute la fresque de la période dorée qui fascine encore aujourd’hui et à laquelle on doit une formidable richesse esthétique et culturelle.

Il mourut en 1942, à soixante-neuf ans. A la fin de sa vie, il avait souhaité s’éloigner de l’agitation et du Paris frivole auxquels il avait tant pris part, pour se retirer dans un petit village de Dordogne.



"Contemplation"


"Passionnés d'Art"


"Un moment volé"


"La correction" (1904)


"Une offre attrayante"


"Une visite chez la diseuse de bonne aventure"


"Les retardataires"


"L'apprentissage"


"Palais de glace", de Nice au Parc Chambrun


"Le Diable aux XIXe siècle ou les mystères du spiritisme par le docteur Bataille" (1895)


"Victoria's Soap" (1908)


"En manière d'excuse", illustration pour la revue Le Rire (1910)


--


A découvrir aussi, sur Anthologia :


コメント


PayPal ButtonPayPal Button
bottom of page